Steppes de l'Asie centrale

            Steppes de l’Asie Centrale

 

 

Le soleil, à midi, bleuit les basses eaux

Du paisible courant de l’humble Amou Daria.

D’une rive à l’autre, nombreux sont les ilots

Qui, l’été, dorent son large lit, ici et là.

 

 

La soif du coton, il a déjà épanchée 

Dans des domaines immenses, tout de neige fleuris.

Il s’apprête à subir, les steppes traversées

Les derniers captages, son cours presque tari.

 

 

Ces steppes, à perte de vue, repoussent l’horizon.

Seuls de rares moutons révèlent une présence humaine.

D’infimes tamaris verdissent cette vaste plaine

Où s’enchainent vivement de riches  sensations.

 

 

Aux portes du désert, la clarté s’intensifie

Le sable s’amoncelle, il faut trouver sa voie.

Quelques yourtes encore, près des sources : sources de vie !

Repères des caravanes sur cette Route de la Soie.

 

Un semblant de refuge, au milieu de nulle part

Estompe l’isolement de cette contrée lointaine.

La chaussée défoncée freine routiers et routards.

Au moindre incident le chauffeur est bien en peine.

 

 

Des remparts en pisé élancent leurs bastions

Des beautés  nouvelles qui annoncent Boukhara.

Quand le soir s’épuise, s’exprime l’admiration

Un rêve se réalise dans l’émotion… la joie.

 

                                                                                                         

                                                                                                          Oct 2014

Khiva-Boukhara :500kms de steppes desertiques.

Ajouter un commentaire

 
×